Lou&Joy est « avant tout une histoire de vie(s), qui prend forme, se déforme, se réforme... Une histoire de femmes et d'hommes qui ont besoin de sens, la mienne, la vôtre et celle de tous ceux qui contribuent à l'écrire. Pour élever sans cesse nos exigences et poursuivre à vos côtés - sinon rien - l’écriture d’une histoire sans fin. »  M.S.

 

Notre histoire

Créée en 2011 par Lou-Marlène P.M., Lou&Joy  est le fruit d’une obsession : celle de vous placer au centre de toutes nos attentions avec l’engagement que tout sera toujours mieux fait que la veille. Celle de proposer les plus jolies trouvailles au prix le plus juste, pensées pour améliorer et embellir le quotidien et se transmettre comme des secrets de polichinelle. Celle d’être une marque engagée, pour ses clientes, les femmes, les enfants et la planète qui nous entoure. 

En 2019, nous avons décidé de nous engager auprès des femmes et des enfants en créant le programme solidaire AMA, qui nous permet de reverser une partie de nos bénéfices au profit de l’association Women Safe. (Association de prise en charge des femmes et enfants victimes ou témoins de violences)

Engagés avec AMA à ouvrir plus de perspectives, engagés auprès de la planète pour réduire notre empreinte et améliorer notre sélection, engagés auprès de vous, pour que vous soyez toujours au rendez-vous.

Ce chemin que nous avons parcouru ensemble, nous continuons de le construire tous les jours, pour que demain soit toujours mieux qu’hier.

Lou-Marlène P.M,

Fondatrice de Lou&Joy

 

Lou&Joy est avant tout la somme de toutes celles et ceux qui contribuent à écrire chaque jour l’histoire d’une marque vivante, et engagée. C’est aussi l’extension de ma propre histoire.

 

Celle de la (jeune) femme rêveuse et créative que j’étais qui choisit d’aller au bout d’un cursus Beaux-Arts avant de rejoindre les bancs d’une Grande Ecole de Commerce. Qui choisira l’indépendance et la découverte plutôt que la sécurité en partant vivre à Barcelone, à Paris puis à Londres, pour créer son propre espace de liberté, de création, de valeurs… rendu possible par la magie d’Internet et les possibilités infinies qu’offrait cet outil démocratique.

 

Celle d’une famille inspirante, d’un grand-père homme de lettres, d’une grand-mère « historienne », d’un père artiste du bois et d’un autre grand-père lui-même diplômé des Beaux-Arts, puis d’une mère qui - contre vents et marées – m’a toujours transmis sa capacité à enchanter le quotidien. D’un grand frère artiste et pianiste d’exception, dont les mouvements et l’intellectualité guident encore mes pas. Un grand frère complice et protecteur qui par sa liberté d’être me rappelle chaque jour  l’urgence de me concentrer sur l’essentiel – ma passion de l’humain.

 

Celle des Essentielles enfin, ce terrain de jeu indispensable à la grande idéaliste que je suis, créé en 2019 pour présenter chaque trimestre mes sélections vintage, après des années à chiner, composer et proposer mes trouvailles via différents supports. J'y propose mes sélections.

 

Mes Sources

Imprégnée et inspirée de ceux que j’aime, des jours, des émotions et des images qui marquent... Je suis : mes premières années à la campagne au sein d’une famille unie et très proche de mes grands-parents maternels, ma rencontre avec le bois dont on fait les bateaux des longs voyages, des ballades sans fin en forêt à imaginer tous mes futurs possibles,  les nuits à refaire le monde en jouant d’instruments en orchestre improvisés sur les Berges de la Garonne de Toulouse les nuits d’été , les musiques et paysages qui nous berçaient mon frère et moi, les ballades en 2 chevaux dans les champs que nous offrait notre mère les soirs de vacances, Barcelone en mode Auberge espagnole, des heures inspirées à la bibliothèque de la Sorbonne , les nouilles-sautées-barquette mangées à la sortie du travail en tailleur sur des banquettes-scooter à Camden Town, la Madrague de BB chantée par ma mère et qui ne me quittera jamais, Gondolier , Histoire d’un Amour et Come Prima de Dalida, Hier Encore et La Bohème d’Aznavour et leurs paroles écorchées par mon père, mon premier titre Summer Time de Ella Fitzgerald  qui signera mon amour inconditionnel pour le jazz, la magie de la Bossa avec mon premier vinyle de The Girl From Ipanema de Joao Gilberto. Mon premier voyage à Kyoto, les œuvres de Werber. Nos étés en famille à la mer et mes longues ballades introspectives sur les falaises le regard plongé vers l’infini apaisant & inspirant des heures durant, …

« Des yeux grands ouverts et un cœur qui bat très fort... »